Choderlos De Laclos, Les liaisons dangereuses

 

Aujourd’hui, nous fêtons le Ray’s day. À la mémoire de Ray Bradburry, auteur du célèbre roman d’anticipation Fahrenheit 451, nous fêtons la lecture, l’écriture et le partage. En ce jour particulier, j’ai décidé de partager avec vous un livre qui m’a réconcilié avec les classiques et m’a fait redécouvrir avec piquant le style épistolaire. Une forme d’écriture que je ne croyais pas pouvoir apprécier après m’être cassé les dents sur Dracula de Bram Stocker.

2341lesliaisonsdangereuses1Roman épistolaire dans toute sa splendeur, ce classique ouvre avec brio les portes d’un style de narration très particulier. Au fil des lettres échangées par divers correspondants, nous découvrons les relations houleuses, trompeuses de personnages retors et manipulateurs, ou au contraire bien trop candides.

Une plongée dans un monde libertin où les réputations se sont et se défont au rythme des manigances de certains, prêts à ruiner des vies pour leur seul plaisir. On y redécouvre le plaisir de la correspondance à l’ancienne et des belles lettres au langage précieux, et on suit avec délectation des personnages complexes et attachants, malgré tout.

Un livre pour nous rappeler que classique n’est pas synonyme d’ennui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s