Haruki Murakami, La ballade de l’impossible

norwegian wood

Haruki Murakami…

Une écriture franche et droite, sans artifices. La beauté de la sobriété, à la japonaise.

Le lent défilé des jours qui se succèdent sans but et sans bruit. L’honnêteté un peu brute de ses personnages, leur relative indifférence aussi. Le petit décalage de ses univers qui ne sont jamais totalement le notre sans pour autant être clairement autres.

« La ballade de l’impossible », parce qu’il n’y a pas besoin de connaître la fin, juste d’avancer sans but, au gré des errances de ses personnages.

Un livre reposant, que l’on peut se permettre de lire lentement, parce que l’important n’est pas l’endroit où l’on se rend mais le chemin à parcourir…

norwegian wood, chanson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s